Pourquoi l'autoconsommation se développe ?

Le 17 mai 2022


Devenue l’un des sujets politiques majeurs ces dernières années, la transition énergétique a pour objectif notamment de lutter contre le réchauffement climatique dans le monde. L’un des axes de la transition énergétique se tourne vers l’autoconsommation : pourquoi ? 

Nous sommes de plus en plus concernés par l’environnement, par notre impact sur la planète et parallèlement par les sujets liés à l’autoconsommation d’énergie verte et renouvelable. Tout le monde en parle, tout le monde y pense et se demande comment agir. Mais savez-vous vraiment ce que représente l’autoconsommation* et comment y parvenir ? 

Qu'est-ce que l'autoconsommation ?
Danist Soh sur Unsplash

L’autoconsommation désigne le fait de consommer sa propre production d’électricité. Bien que cela puisse s’appliquer sur l’énergie éolienne ou hydroélectrique, l’énergie solaire photovoltaïque constitue aujourd’hui plus de 99% du marché de l’autoconsommation. L’électricité produite par les panneaux photovoltaïques est consommée directement par les appareils électriques du bâtiment, permettant de diminuer significativement sa facture d’électricité. Depuis 2016, il est possible d’auto consommer sa propre électricité dans un cadre législatif et réglementaire bien défini et cette pratique est amenée à se développer considérablement en raison de l’augmentation des coûts de l’énergie. 

L'autoconsommation a le vent en poupe

Depuis fin 2019, le décret tertiaire oblige les bâtiments tertiaires** à diminuer leur consommation énergétique de 40% en 2030, puis progressivement de 50% en 2040 et de 60% en 2050. Le développement de l’autoconsommation d’énergie renouvelable est ainsi davantage favorisé. Aussi, la taxe carbone appliquée sur les entreprises industrielles et les subventions sous forme de primes à l’autoconsommation ou d’obligation d’achat du surplus produit continuent d’encourager le développement de l’autoconsommation et l’installation d’énergies renouvelables (EnR) sur tous les bâtiments qu’ils soient résidentiels, tertiaires ou industriels.

Parallèlement, la situation actuelle entre la Russie et l’Ukraine a fait augmenter le prix du gaz, orientant de plus en plus de consommateurs de chaleur vers l’électricité renouvelable et créant une “ruée” vers l’autoconsommation.

Le plan France Relance, basé sur trois volets, incite aussi au développement de nouvelles solutions avec un fort soutien de l’État Français et de l’Europe. Son premier pilier étant notamment de développer l’écologie et la transition énergétique, de favoriser une croissance durable et de faire de la France la première grande économie décarbonée européenne. Cinq mesures phares s’inscrivent dans ce volet :

Une opportunité pour les développeurs de projets

La transition énergétique est une réelle opportunité pour la filière photovoltaïque étant donné son attrait pour les consommateurs et constructeurs, dû principalement à la diminution importante des coûts de production et du peu de contraintes que nécessitent les installations.
Face à ce constat et par le développement des nouvelles règlementations et décrets, les bâtiments ont tout intérêt à devenir neutres en énergie. C’est en effet l’occasion de réduire leur facture d’énergie et de limiter leur empreinte carbone.

Mobirise

Dimensionner la bonne installation est indispensable pour maximiser la rentabilité du projet et réduire son temps de retour*** pouvant varier de 7 à 15 ans. Quand les approches approximatives (estimation du taux d’autoconsommation, calcul des économies sur la base d’un cout annuel moyen de l’électricité, projections pluriannuelles sommaires, etc.) ont longtemps été utilisées, aujourd’hui de nouveaux moyens et outils sont apparus pour normaliser la démarche, la rendre plus structurée et plus précise.

A commencer par l’accès aux données réelles de consommation électrique au pas 10 minutes, ou autrement dit, les courbes de charge des différents bâtiments par les gestionnaires du réseau électrique, Enedis en tête. Ces données stockées sur un historique de 2 ans peuvent être collectées instantanément par voie informatique, moyennant l’autorisation du client final. Aussi le perfectionnement des logiciels de calepinage et d’estimation du productible potentiel comme Archelios, PVSyst ou PvSol a permis de réduire les écarts entre la production estimée et la production réalisée.

Une solution tout-en-un pour les professionnels de la transition énergétique

Il n’en reste que pour proposer au client final l’installation la plus adaptée à son site, une étude technico-économique complète et fiable est nécessaire. Ce travail d’avant-projet est jugé chronophage par les développeurs qui alternent l’utilisation de différents logiciels internes et externes et réitèrent les simulations pour considérer différents dimensionnements, différentes configurations (inclinaisons / orientations, autoconsommation totale ou vente surplus, avec ou sans stockage, etc.) ou différents schémas de financement (investissement, location ou achat par PPA).

La solution Optiwize de Likewatt permet même d’aller plus loin pour les professionnels de la transition énergétique (bureaux d’ingénierie, installateurs et producteurs d’EnR...) en leur permettant de collecter en quelques clics toutes les données réelles nécessaires à la prise de décision (consommation au pas 10 minutes d'un bâtiment, météo typique de la zone, bilan carbone lié à la consommation d’électricité, structure tarifaire et couts horaires, prix des marchés de l'énergie, etc.) et d'optimiser automatiquement le dimensionnement des installations d’autoconsommation en fonction de différents objectifs économiques, environnementaux et techniques de chaque client.

Optiwize s’appuie sur l’intelligence artificielle pour modéliser d’une manière précise les nouvelles technologies de production et de stockage d’énergie (photovoltaïque, éolien, batteries, piles à hydrogène et électrolyse, bornes de recharge de véhicules électriques, etc.) et sur les algorithmes de recherche opérationnelle pour trouver rapidement la solution la plus adaptée à chaque contexte.

Découvrez notre solution en vidéo

Vous êtes professionnel de la transition énergétique et souhaitez en savoir plus sur notre solution ? RDV à la fin de cet article pour demander votre essai gratuit. En plus, vous bénéficiez ce mois-ci de 2 offres exceptionnelles à l’occasion de l’anniversaire de Likewatt ! 

**Il existe deux types d’autoconsommation : individuelle et collective. Concernant la partie individuelle, c’est l’autoconsommateur qui consomme tout ou une partie de l’énergie produite par son installation, instantanément ou après une période de stockage définie. La partie collective concerne un ou plusieurs producteurs délivrant l’électricité photovoltaïque à un ou plusieurs consommateurs finaux.*

***Le tertiaire dans le bâtiment correspond aux bâtiments occupés par les activités du secteur tertiaire (commerces, bureaux, santé, enseignement, infrastructures collectives destinées aux sports, aux loisirs, aux transports, CHR - cafés/hôtels/restaurants -, et tous les E.R.P - établissements destinés à recevoir du public.)*

***Le « temps de retour énergétique » correspond au ratio entre l'énergie totale consommée au cours de sa fabrication, de son transport, de son installation, de son recyclage et l'énergie produite annuellement.*

Freestocks sur Unsplash

Vous souhaitez plus d’informations sur notre solution ?
Demandez ici votre essai gratuit
➝ Contactez Likewatt par téléphone : 06 88 85 72 68

© Copyright 2022 Likewatt - All Rights Reserved 

Created with Mobirise ‌

Free Offline Site Builder